La recherche vocale : l’avenir de la recherche web ?

Catégorie : référencement

La recherche vocale fait parler d’elle de plus en plus. Lancer une requête sur internet, en utilisant la parole, gagne en efficacité. Parmi les acteurs de cette tendance, on retrouve Ok Google, Cortana et Siri. Tels des assistants personnels, ils répondent instantanément aux requêtes de l'internaute. Lors d’une présentation en 2011, Apple avait introduit Siri comme l’innovation majeure des iPhones 4s. Microsoft avait choisi un service de ‘machine learning’ pour expliquer le fonctionnement de Cortana et Google avait introduit une mise à jour Hummingbird en 2013 afin de permettre à son moteur de recherche de mieux comprendre les longues requêtes et le sens des phrases, popularisant ainsi son moteur de reconnaissance vocale. Depuis, le phénomène prend de l’ampleur et complète les recherches réalisées avec un clavier. Comment a évolué la recherche sur le web et que représente la recherche vocale en termes de référencement ?

Recherche conversationnelle : une tendance qui se précise chez les ados

Une étude réalisée par Northstar Researcher auprès de 1500 Américains de différents groupes d’âge démontre qu’un adulte sur quatre converse avec son smartphone pour lancer une recherche. 55 % des adolescents sondés parlent à leurs smartphones au moins une fois par jour et ils sont 90 % à dire que c’est l’avenir de la recherche sur internet.

Selon cette même étude, ce type de recherche est surtout privilégié en regardant la télé, pour les conversations entre amis et en cuisine (pratique pour ne pas salir son écran).

Parler à sa tablette ou à son smartphone devient de plus en plus naturel grâce à des outils, comme Skype, permettant de converser plusieurs fois par jour face à un téléphone, un ordinateur ou une tablette. L’engouement grandissant pour les objets connectés devrait aussi continuer à encourager la recherche conversationnelle.

Quelle influence sur le référencement ?

Les recherches faites par la voix n’est pas tout à fait les mêmes que celles réalisées au clavier. Des différences ont certes été observées mais pas de changement radical à prévoir pour le référencement naturel. On note une différence au niveau de la longueur des requêtes. Elles ont tendance à s’allonger facilement avec la voix. Depuis quelques années, cette tendance s’observe également avec le clavier ; le nombre de mots par recherche augmente. Toutefois, la recherche vocale renforce cette tendance avec des phrases entières dictées.

La recherche vocale remplace les successions de mots clés par des phrases bien construites, avec une bonne syntaxe. On note moins de coquilles au niveau de l’orthographe, mais il n’est pas impossible que des mots soient mal compris par le moteur de reconnaissance vocale. Rendez votre site web SEO-friendly pour la recherche vocale, en favorisant des expressions longue traîne.

A moyen terme, la recherche conversationnelle pourrait susciter davantage l’intérêt des moteurs pour des sites de questions-réponses et les forums. 20% des mobinautes réalisent une recherche vocale sur Google, qui leur fournit, dans bien des cas, des ‘rich answers’ ; une réponse directe qui apparaît au-dessus ou à côté des résultats de recherche. Il vous évite du temps perdu à cliquer sur différents liens pour trouver une réponse précise. Pour mieux comprendre, faites un test avec votre smartphone. Vous avez un iPhone ? Demandez-lui : ‘Siri, quelle est la météo à l’Ile Maurice ?’